Avertir le modérateur

03/05/2007

Ségo/Sarko : des hauts et débat

medium_nico_sego.jpgAlors, quid du débat d'hier soir ? Personnellement, je suis sorti de concert pour arriver pile-poil au moment du "je suis calme, je ne m'énerve pas, je suis en colère contre les injustices", un déjà culte grand moment politique.

Et ce que j'en ai retiré, c'est l'immense hypocrisie de Sarko, qui continue à jouer les victimes et se la raconte "zénitude", alors qu'il est même pas capable de regarder son concurrent dans les yeux (très bonnes analyses du débat ce matin dans la "Matinale" de Canal+, d'ailleurs). Bref, et c'est un peu une première pour moi, je dois reconnaître que ce que j'ai vu de la performance de Ségo m'a plutôt plu, elle cherchait à expliquer et à débattre, alors que Nico tentait quelques maladresses (s'attaquer à Flamby, parler de "l'immoralité" ou encore la sortie sur les handicapés et les femmes) qui ont sonné creux. À part sur la Turquie où on a senti la socialiste mal à l'aise, j'ai trouvé le fond plutôt intéressant. Pour une fois que Ségo n'a pas l'air d'une truffe à l'oral, ça peut rassurer sur ses capacités futures ceux qui hésitent encore.

Un lien labellisé "Nouvel Obs" pour un petit résumé

Commentaires

C'est marrant comme chacun retire ce qu'il veut d'un débat...Moi en fait je me suis vraiment conforté dans l'idée que Mme Royal jouait à fond la démagogie (la grande scène de la colère contre l'injustice, les femmes par ci, les jeunes par là) et que son discours sonnait creux. Au niveau des propos, j'ai trouvé Mr. Sarkozy beaucoup plus structuré (1,2,3, et conclusion, tandis que Ségo partait dans tous les sens et mélangeait tout) et maître de ses nerfs...Ségo met en avant son "expérience" de l'état (ministre déléguée a l'éducation) alors que Sarko a quand même dirigé les deux ministères les plus importants (finance et intérieur), elle se plante dans le nucléaire (Sarko avec ses 50% était plus près des 70% réels que ségo avec ses 17%: boulette de la candidate écologique).

Enfin l'attitude fair-play et la politesse de Mr. Sarkozy a contrasté avec la mauvaise foi et le jeu du "je te coupe la parole tout le temps pour rien" de Mme Royal. Quand on veut être président, il ne suffit pas de promettre des discussions dès que l'on ne sait pas quoi faire, c'est du vent, il faut savoir écouter ET proposer des choses.

Bravo donc à Sarko qui a montré qu'il savait discuter calmement et constructivement, et mauvais point pour Ségo qui m'a beaucoup déçu, elle n'a pas proposé un débat instructif mais simplement voulu continuer son programme "anti-sarko"en rejouant la scène de la "révoltée contre le système"...

Écrit par : jr | 03/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu