Avertir le modérateur

07/05/2007

53,06%

Bof ou ouf ? Voici quelques réflexions personnelles, jetées pèle-mêle et en toute humilité...

La France peinte en bleue, voilà donc le résultat de ce deuxième et dernier tour des élections présidentielles françaises. Pas la peine de relayer ma propre opinion, puisque je sors immensément déçu de la tournure des événements.

À l'heure actuelle, je n'ai absolument aucune confiance en l'homme qui a été porté par les urnes. Je ne sais pas s'il faut se féliciter de l'important mouvement électoral, qui a décidé les Français à se rendre dans les bureaux de vote. En majeure partie, Sarkozy a rallié les suffrages du monde rural, tandis que les grandes villes ont préféré la candidate socialiste. Faut-il croire que l'ancien Ministre de l'Intérieur a sur faire revenir des gens à la politique ? Incarne-t-il réellement le changement comme il le revendique ? En tout cas, c'est la France de droite qui a voté hier, majoritairement.

Pour ma part, mon attention est fortement tournée vers la dynamique engagée par François Bayrou, qui vient selon moi de poser les vrais bases d'une "rupture", un terme utilisé à tord et à travers et avec lequel il vaudrait mieux prendre des gants. La révolution par le centre, faut pas rêver non plus. Mais le Béarnais propose aujourd'hui une véritable alternative, dans laquelle pourraient même s'incarner beaucoup de monde. Espérer une union par delà les clivages politiques, est-encore de l'utopie ? Strauss-Khan a été clair là-dessus hier, la main est plus que tendue vers le centre.

En "droitisant" profondément ses actions, Sarkozy a remporté les élections. Depuis trois présidentielles, la gauche a tenté - très timidement - de s'ouvrir à l'extrême-gauche (la gauche plurielle), puis de rallier mollement le centre (Ségo est plus à droite que son partie, comme Bayrou est plus à gauche du sien), sans jamais en tirer partie en termes électoraux. Aujourd'hui, notre pays penche à droite comme il ne l'a plus fait depuis plus de 25 ans. La gauche en miettes, voilà donc le résultat de cette élection, une gauche qui  n'arrive apparemment pas à se renouveler et à coller aux désirs du peuple. Considérons cependant que la partie, pour le PS, a été principalement perdue en interne, tant Royal a du à la fois batailler pour s'imposer, à la fois face aux propres dirigeants de son parti, et ensuite face aux Français. Elle a mené une campagne difficile, en solitaire, fausse rassembleuse alors que tous autour d'elle ont persiflé en permanence.

Pour finir, je me fais du souci pour mon pays : un pays capable de porter à sa tête quelqu'un pour qui la détermination génétique est évidente, quelqu'un qui crache sur les institutions judiciaires, quelqu'un qui se permet un comportement dangereux avec la presse, quelqu'un qui se dit prêt à aider dans la seconde nos "amis" américains (j'aime les États-Unis, beaucoup moins leur monde politique), quelqu'un qui pense qu'aujourd'hui en France, des gens préfèrent vivre sans travailler parce que c'est plus facile (lui n'a pas de problème de logement, c'est sûr), quelqu'un qui ne supporte pas la contradiction (avec ou contre lui, voilà son véritable slogan)... Bref, ce quelqu'un , ce n'est pas mon Président.

Commentaires

X2 pour la dernière phrase (entre autre...)

Écrit par : Oim | 07/05/2007

"quelqu'un qui pense qu'aujourd'hui en France, des gens préfèrent vivre sans travailler parce que c'est plus facile"
parce que c'est faux ? Faut arrêter de rêver mon ptit gars, faut descendre sur terre.

Écrit par : goub | 08/05/2007

Bayrou est un opportuniste!
A force de ne pas choisir, il se retrouvera isolé ou au PS!

Écrit par : mada | 09/05/2007

Bayrou on ne sait plus ce qu'il veut. Il a fait une erreur en critiquant les médias et l'établishment, il a en fait là-dessus était en conccurence avec Bové et Le Pen. Deux autres gémaux dans les présidentielles. Jamais deux sans trois comme on dit, à part que Le Pen est ignoble. Tant qu'au PS, il est toujours autant social-communiste et bo-boisé à tendance caviareuse.

Bayrou avec son mouvement démocrate veut développer une force social-démocrate capable de résister aux pressions et avoir de vraies propositions crédibles. Bayrou a quand même un peu débordé en s'attaquant aux médias, à l'établishment et aux grandes fortunes, il a eu certaines phrases à relents poujadistes sans doute par défaut car c'est un bon social-démocrate du centre qui est très crédible aujourd'hui sur la scène politique française.

Écrit par : Aurélien | 16/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu