Avertir le modérateur

28/02/2007

Cold pop dans la Manche

medium_tremore.2.jpgQuatuor originaire de Saint-Lô, Tremore surprend grâce à ce premier album fort bien exécuté, dans la veine de ce qu'on fait de mieux outre-Manche. J'ai découvert le groupe par le biais du titre "Vision", emblématique morceau froid et urbain, reprenant des éléments balisés par Joy Division ou les Smiths. Poussé par la curiosité, je dois bien reconnaître que le reste du disque n'est pas à la hauteur de ce formidable extrait. N'empêche, la maturité de ce jeune groupe est assez impressionnante et on peut donner un coup de chapeau à son chanteur, Thomas, qui assure avec efficacité son office. Peut-être le disque est-il un poil trop long (onze titres, deux de moins auraient été bienvenus), et l'effet tend à se dissiper sur la fin. Heureusement, le parcours est ponctué de compos vraiment alléchantes, dont on apprécie les guitares inventives et les ambiances travaillées. Tremore et sa ville maudite sont capables d'emmener assez loin, on a vraiment envie de voir où ça mène.

Tremore - Cursed City

www.myspace.com/tremoretheband

08:40 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tremore, musique, rock, pop, album, disque

27/02/2007

Taillés pour le rock

medium_cduw6.jpgDans la série, “j’espère que je vais vous faire découvrir un truc nouveau et pas forcément une resucée éhontée de ce qu’on peut trouver ailleurs », j’aimerais vous parler d’un groupe fort sympathique. Les Parisiens de Coco sont un vrai bonheur pour l’amateur de rock à tendance pop et qui sait ne pas s’arrêter sur une pochette au design disons… Personnel. Heureusement pour nous, le disque est bien plus enthousiasmant que son look. Facile d’accès mais très entraînant, ce mini-album prouve à ceux qui n’en sont pas encore persuadés que notre scène nationale regorge de plein de talents potentiels. “Wicked Child” ou “Ease Your Mind” sont autant de titres charismatiques faisant mouche très rapidement. Une charisme que l’on retrouve par ailleurs sur scène. Pour les avoir vus à l’OPA Bastille la semaine dernière, et malgré un public éparse (soir de foot, youpi), alcoolisé (il en faut) et peu motivé (Clap Your Hands merde), Coco a livré une prestation de qualité, mené par un chanteur qui domine son sujet.

Coco – Great And Awful

www.myspace.com/cocomusic

12:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Coco, musique, Paris, rock, pop

Guerre et paix

medium_Robbers_26_Cowards.3.jpgPremier article pour ce blog, et première tentative d’intéresser les badauds qui se seraient perdus sur cette page. Pour faire court, voilà le dernier disque qui ait su attirer mon attention, autrement que par l’emballement trop éphémère d’un canard à la hype facile. Ça s’appelle Cold War Kids, ils sont Américains et rien que le nom prouve que l’on a affaire à du sérieux. Bringuebalant, foutraque et évoquant à la fois la nonchalance d’un Clap Your Hands Say Yeah (le groupe partage d’ailleurs avec les New Yorkais une reconnaissance orchestrée grâce au web) ou la ferveur de la scène canadienne, CWK signe un album complexe. Tout démarre pourtant simplement grâce à l’excellent premier titre, le formidable “We used to vacation”, piano syncopé et voix maniérée comme il faut. C’est d’ailleurs là le point fort de ces jeunes gens : avoir su coucher sur disque des morceaux qui ont l’air d’être radiophoniques, tout en se permettant les folies que seul l’indie-rock est encore capable de produire. D’aucuns ont pu surligner une baisse de régime à mi-course. Certes, un premier effort n’est pas toujours évident à mener jusqu’au final. Les paroles achèveront de convaincre. Sacrée maîtrise en tout cas.

Cold War Kids – Robbers & Cowards

www.myspace.com/coldwarkids

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu