Avertir le modérateur

07/05/2007

53,06%

Bof ou ouf ? Voici quelques réflexions personnelles, jetées pèle-mêle et en toute humilité...

La France peinte en bleue, voilà donc le résultat de ce deuxième et dernier tour des élections présidentielles françaises. Pas la peine de relayer ma propre opinion, puisque je sors immensément déçu de la tournure des événements.

À l'heure actuelle, je n'ai absolument aucune confiance en l'homme qui a été porté par les urnes. Je ne sais pas s'il faut se féliciter de l'important mouvement électoral, qui a décidé les Français à se rendre dans les bureaux de vote. En majeure partie, Sarkozy a rallié les suffrages du monde rural, tandis que les grandes villes ont préféré la candidate socialiste. Faut-il croire que l'ancien Ministre de l'Intérieur a sur faire revenir des gens à la politique ? Incarne-t-il réellement le changement comme il le revendique ? En tout cas, c'est la France de droite qui a voté hier, majoritairement.

Pour ma part, mon attention est fortement tournée vers la dynamique engagée par François Bayrou, qui vient selon moi de poser les vrais bases d'une "rupture", un terme utilisé à tord et à travers et avec lequel il vaudrait mieux prendre des gants. La révolution par le centre, faut pas rêver non plus. Mais le Béarnais propose aujourd'hui une véritable alternative, dans laquelle pourraient même s'incarner beaucoup de monde. Espérer une union par delà les clivages politiques, est-encore de l'utopie ? Strauss-Khan a été clair là-dessus hier, la main est plus que tendue vers le centre.

En "droitisant" profondément ses actions, Sarkozy a remporté les élections. Depuis trois présidentielles, la gauche a tenté - très timidement - de s'ouvrir à l'extrême-gauche (la gauche plurielle), puis de rallier mollement le centre (Ségo est plus à droite que son partie, comme Bayrou est plus à gauche du sien), sans jamais en tirer partie en termes électoraux. Aujourd'hui, notre pays penche à droite comme il ne l'a plus fait depuis plus de 25 ans. La gauche en miettes, voilà donc le résultat de cette élection, une gauche qui  n'arrive apparemment pas à se renouveler et à coller aux désirs du peuple. Considérons cependant que la partie, pour le PS, a été principalement perdue en interne, tant Royal a du à la fois batailler pour s'imposer, à la fois face aux propres dirigeants de son parti, et ensuite face aux Français. Elle a mené une campagne difficile, en solitaire, fausse rassembleuse alors que tous autour d'elle ont persiflé en permanence.

Pour finir, je me fais du souci pour mon pays : un pays capable de porter à sa tête quelqu'un pour qui la détermination génétique est évidente, quelqu'un qui crache sur les institutions judiciaires, quelqu'un qui se permet un comportement dangereux avec la presse, quelqu'un qui se dit prêt à aider dans la seconde nos "amis" américains (j'aime les États-Unis, beaucoup moins leur monde politique), quelqu'un qui pense qu'aujourd'hui en France, des gens préfèrent vivre sans travailler parce que c'est plus facile (lui n'a pas de problème de logement, c'est sûr), quelqu'un qui ne supporte pas la contradiction (avec ou contre lui, voilà son véritable slogan)... Bref, ce quelqu'un , ce n'est pas mon Président.

04/05/2007

Reprenons les Rolling Stones

Voilà une des reprises les plus originales que j'ai pu entendre du mythique "Satisfaction" des Rolling Stones.

Et c'est Devo qui s'y colle, un bien sympathique groupe américain de la fin 70's, loufoque et déjanté à souhait. Voilà l'un des prémices de la musique white-funk, post-punk ou je-ne-sais-quoi, qu'on re-découvre aujourd'hui à travers le rock indé anglais.

Spiderman 3 : une toile en berne

Hier soir, j'ai enfin pu me rendre au cinoche pour aller matter le dernier Spiderman...

medium_Spider_man_3.jpgBon, autant le dire tout net, je suis assez fan de l'univers Marvel (je rachète d'ailleurs l'intégrale à grands coups d'argent foutu en l'air). Spiderman, ça m'a accompagné petit et m'a permis de réaliser les plus belles acrobaties sur le cerisier de ma grand-mère. Je partais donc avec un enthousiasme de mioche, qui s'est bien vite mis à déchanter.

Jusque-là, les aventures de l'homme-araignée s'étaient illustrées par leur justesse de ton et leur approche différente (au pif, la navrante adaptation des 4 Fantastiques). On est d'autant plus déçu de Spiderman 3 que son réalisateur Sam Raimi, avait jusqu'ici témoigné d'un amour palpable pour son superhéros. Que dire alors ? Les scènes d'action font toujours preuve d'une maestria visuelle épatante, mais c'est au détriment des dialogues, souvent creux, d'un Tobey Maguire en roue libre (la salle rit quand il pleure, allez comprendre), et de mémorables séquences cliché dont on se demande si elles se foutent pas un peu de nous. Les supervilains sont assez ineptes, mais face à un Venom honteusement sous-exploité, rendons hommage au Sandman, incarné avec subtilité, et au nouveau bouffon vert. Bref, c'est une immense déception, à hauteur de l'attente. C'est encore plus dommage car, après avoir re-visionné les deux premiers qui vieillissent bien, ce dernier opus aurait pu clore un chapitre avec grâce. De grâce, il en manque beaucoup dans ce film.

03/05/2007

Ségo/Sarko : des hauts et débat

medium_nico_sego.jpgAlors, quid du débat d'hier soir ? Personnellement, je suis sorti de concert pour arriver pile-poil au moment du "je suis calme, je ne m'énerve pas, je suis en colère contre les injustices", un déjà culte grand moment politique.

Et ce que j'en ai retiré, c'est l'immense hypocrisie de Sarko, qui continue à jouer les victimes et se la raconte "zénitude", alors qu'il est même pas capable de regarder son concurrent dans les yeux (très bonnes analyses du débat ce matin dans la "Matinale" de Canal+, d'ailleurs). Bref, et c'est un peu une première pour moi, je dois reconnaître que ce que j'ai vu de la performance de Ségo m'a plutôt plu, elle cherchait à expliquer et à débattre, alors que Nico tentait quelques maladresses (s'attaquer à Flamby, parler de "l'immoralité" ou encore la sortie sur les handicapés et les femmes) qui ont sonné creux. À part sur la Turquie où on a senti la socialiste mal à l'aise, j'ai trouvé le fond plutôt intéressant. Pour une fois que Ségo n'a pas l'air d'une truffe à l'oral, ça peut rassurer sur ses capacités futures ceux qui hésitent encore.

Un lien labellisé "Nouvel Obs" pour un petit résumé

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu